aligatorejo

Langue : espéranto.

Prononciation : [aliɡatoˈrejo].

Sens : endroit où l’on ne doit parler ni dans sa propre langue, ni en espéranto.

En espéranto, il y a un verbe qui signifie « parler une autre langue que l’espéranto dans un milieu espérantiste » : krokodili (littéralement « faire le crocodile »). Comme l’espéranto est une langue construite, on pourrait penser que tous les mots ont été inventés consciemment et que l’on peut connaître l’origine de chacun d’entre eux, mais non : personne ne sait où et quand krokodili a été utilisé pour la première fois, ni quel est le rapport avec les crocodiles.

Certains ont inventé des variantes de ce concept avec d’autres reptiles (il paraît que lacerti — de lacerto, « lézard » — veut dire « parler une autre langue construite dans un milieu espérantiste »), mais presque personne ne les connaît. Le seul mot de cette famille que j’ai déjà entendu est aligatori : « parler une langue qui n’est ni sa langue maternelle, ni l’espéranto ».

Le suffixe –ejo sert à indiquer un lieu. Aligatorejo est donc un endroit pour « alligatorer » : il s’agit d’une activité dans les rencontres espérantophones qui permet aux participants de pratiquer les langues qu’ils connaissent, parce qu’ils ne doivent parler ni dans leur langue maternelle, ni en espéranto.

Théoriquement, aligatorejo peut aussi désigner un enclos à alligators, mais je ne l’ai jamais entendu dans ce sens.

Ce contenu a été publié dans Non classé, Sens intéressant, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *